En arrière
 
 
 
 
En arrière    LT  FR  EN  RU


NOUVELLES
POSSIBILITÉS
ÉCRIVAINS
≤35
ORGANISATIONS
FESTIVALS
ÉVENEMENTS CULTURELS
PRIX
ÉDITIONS
MAISONS D’ ÉDITIONS
RÉFÉRENCES
ARCHIVE
SUR NOUS





 

PRINTEMPS de POÉSIE

 

«Printemps de poésie» c‘est le festival de poésie le plus vieux en Lituanie. Il a débuté  au printemps de 1965.
Au printemps de 2004 on a suspendu une couronne de feuilles de chêne au cou du quarantième lauréat du
«Printemps de Poésie». Je ne doute pas que tous les intellectuels avisés distinquent sans difficulté deux PP en lettres majuscules sur les pages de presse et déchiffrent les initials formant le mot «PRINTEMPS de POÉSIE» et pas celles de PETRAS PALILIONIS-président de la société  des gens de lettres du filiale de Kaunas. En effet, le «Printemps de poésies» fait de la propagande de la poésie en Lituanie. En plus, les manifestations diverses à Vilnius, à Kaunas se déroulent toute la décade, les équipes de poètes fréquentent les villes, les villages, les campagnes...en lisant leurs poésies, en se rencontrant avec des lecteurs, des pédagogues, des élèves. Je justifie franchement cette mode exitante dès le début du «Printemps de poésie». C‘est la meilleure publicité en action suggestive pour les auteurs et pour leurs livres. C‘est une chance la plus réelle dans le développement des relations entre le lecteur et l‘écrivain.  
Les premiers «Printemps de poésie» débutés à Kaunas dans le Vallon de Chansons se sont replacés plus tard à Palemonas, près de la maisonette de Salomėja Nėris sur le quai de Lakštingalos ( Rossignols) qui grouillait de monde. Les ouvertures se passaient à la capitale provisoire et les fermetures à la capitale actuelle. Les PP duraient toute la semaine, parfois les régions concurençaient pour les poètes. Cette fête de poésies occupait totalement tout le pays soviétique, Vilnius, Kaunas. Les poètes se répandaient dans les usines et les fabriques. Par exemple, en 1986 les ouvriers deumerant dans leurs postes de travail  écoutaient des lectures de poésies aux usines de perforateurs, de machines de ponçage, d‘outils de mesurage de radio „Spalio 60-metis“ à Vilnius, dans le combinat de Meubles, à “Lelija”, à “Sanitas” de Kaunas, à l‘usine de Radio, à l‘usine de fibre artificielle „Spalio 50-metis“ à Kaunas. C‘est évident que les PP, à cette époque, étaient pompiers et récréatifs. Cependant, malgré les décors et les dédicaces, la poésie représentait la langue plurivoque.
Les discussions sur la nécessité du PP qui traīnait la queue de l‘époque soviétique sont nées pendant les années de l‘indépendance et qui ont failli à le faire enfoncer à la fosse du tombeau. Il est clair que chaque tradition se couvre de couche de routine et d‘ennui inertes, mais refuser de tout ça serait trop simple et trop glissant. On ne sait pas qui, par quelle qualité (ou défaut) conquérirait les coeurs du  monde.

Au cours des années actuelles on organise vers la cinquantaine de manifestations du festival international de PP. Une centaine de spectateurs et quelques dizaines de poètes, de traducteurs et de lecteurs  de la Lituanie et de l‘étranger y prennent part. Le poète Eugenijus Ališanka a dirigé les programmes internationaux à la société des gens de lettres, il a organisé les soirées à part pour les invités de l‘étranger. Elles se sont déroulées dans le village de Zabarija ( région de Trakai). Dans la ferme de plaisance du sculpteur Arvydas Ališanka on a marié les expositions d‘art avec les lectures. En 2003 le „débarquement des étrangers“ s‘est produit dans le parc d‘Europe de sculptures.
Les lauréats et les participants appréciés recevaient des prix et des surprises. Un des plus anciens prix c‘est le Prix de Salomėja Nėris fondé en 1972 par le kolkhoze de „Salomėja Nėris“ à la région de Vilkaviškis. On le remettait jusqu‘en 1993 et en 2002 on l‘a restauré en municipalité de Vilkaviškis. Ces prix ont concerné les meilleures traductions en langue lituanienne et en d‘autres langues, aussi le débutant de l‘almanach du «Printemps de poésie» pour le meilleur essai de ce recueil. Certes, le titre du Lauréat c‘est l‘événement le plus important. Les premiers lauréats du PP Justinas Marcinkevičius, Algimantas Baltakis ont été couronnés par un oiseau symbolique de Stasys Krasauskas qui est resté jusqu‘à nos jours comme symbole des manifestations des «Printemps de poésies». En 1995 la fête d‘ouverture du PP est déplacée du quai de Rossignols à l‘Ancienne ville de Kaunas, plus tard, à la cour du musée de Maironis. Ainsi, selon le poète Petras Palilionis le prix est forcément rattaché au nom de Maironis. En 1996 on a offert le premier prix de Maironis  à Kornelijus Platelis. D‘habitude, le maire de Kaunas, ses adjoints ou le président du comission organisatrice du PP de Kaunas offrent ce prix et mettent  la couronne de chêne aux cous des lauréats. Actuellement, l‘honneur et l‘argent sont inséparables (renversement des valeurs), donc, le lauréat reçoit 4000 litas. La municipalité de Kaunas (jadis avec le district de Kaunas) lui distingue cette somme d‘argent et la couronne lui est tressée par les hommes du musée de la littérature lituanienne de Maironis! La direction de la société des gens de lettres de Lituanie donne des recomandations à la municipalité de Kaunas pour la candidature du lauréat. Cependant, ce secret devient tout de suite presque publique dans les couloirs littéraires et on répète, à tout moment, ce nom du lauréat.
Le festival international du PP vit du soutien matériel de la Ministère de Culture, des fonds de la sponsorisation de Culture et de sport, et du celui des services de culture de la  municipalité  des régions. Les amateurs de la poésies des régions verront-ils les poètes? Ca dépend de la volonté et de l‘initiative des employés de la culture municipale.
Depuis de 1965 on publié des recueils de multiples auteurs. Le format des premiers alamanachs était choisi non par hasard. On a décidé d‘imprimer les travaux des artistes d‘art graphique pour marier l‘art graphique avec la poésie sur les pages, c‘était plus pratique.

L‘alamanach a vu et voit le jour avec un logotipe de l‘imprimerie de „Vaga“.

Tant s‘en faut ce format du livre n‘atteint  le tiraže qu‘ à 10000 exemplaires (le tirage de jadis).

 

Ričardas Šileika


En arrière

Au dessus
POETRY SPRING
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
1989
1988
1987
1986
1985
1984
1983
1982
1981
1980
1979
1978
1977
1976
1975
1974
1973
1972
1971
1970
1969
1968
1967
1966
1965
Dernières rénovations: 2012-02-04 | Tous les droits réservés © RASYTOJAI.LT 2007 | Adresse électronique: info@rasytojai.lt | Publicité | Logotypes | Soutien